Forum

Se sentir libre de partager....

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 15-07-2014 13:47:00

Snou Suossiun
Team RSR
Inscription : 15-04-2014
Messages : 292

The Crowd

Avec Jonathan, mon camarade de jeu musical, on a dressé un petit laïus de ce qui nous dérange dans le financement participatif appelé Crowdfunding
Je vous le mets ici parce que cela me semble intéressant et que j'aimerais bien connaître votre avis sur la question.
Bonne lecture et au plaisir d'être (constructivement) contredit.

Du crowdfunding en veux-tu en voilà...
Je dois avouer que cette pratique a pour moi quelque chose de dérangeant.
Je trouve qu'elle représente le summum du néo-libéralisme qui après avoir affaibli puis désengagé l'état fait maintenant la même chose avec les acteurs habituels et les partenaires et mécènes privés.
On nous l'emballe avec un hibou.
Et tout le monde doit trouver ça chouette.
Ils sont forts, ces marketteurs...

En fait, le discours catastrophiste des éditeurs et producteurs ("le marché de la musique s'effondre ma bonne dame"/"plus personne ne lit mon bon m'sieur") et ses boucs-émissaires tous désignés (les pirates et l'inévitable crise) cache une frilosité de ces acteurs qui ne font plus leur boulot de dénicheur/défricheur pour ne propose que du lisse, formaté, déjà vu ou récupérer ceux qui ont su émerger de la masse des auto DIYés ; opération investissement minimal, rendement maximal.
Le crowdfunding travaille à leur place et ça m'énerve.

Il y a même des majors qui s'y lancent. (cf. http://spectacle.excite.fr/le-crowdfund … 32020.html)

Sous prétexte de "participativité" (ce qui permet au passage de dévoyer le concept d'autogestion et de participatif pour le réduire à son aspect purement consumériste), ils vont s'économiser des postes et du budget pour délocaliser sur leurs clients.

Faudrait pas non plus pousser trop loin.

Oui, l'horizontalité, oui, le court-circuitage des intermédiaires sus-cités, mais au final, cela réorganise-t-il vraiment la donne ?

Car à y regarder de plus prêt, il faut toujours passer par un tiers qui va gérer la collecte de fond (sans oublier, bien sûr, de prendre sa part en passant) tout en laissant le boulot de promotion/diffusion de l'opération à la charge du lanceur de projet, qui n'aura bien souvent d'autres solutions que de faire pression sur son réseau personnel.

Aussi, ce concept qu'en court-circuitant les intermédiaires professionnels (éditeurs, producteurs...) des artistes ou créateurs hors format pourraient ainsi voir leurs projets menés à bien : (Briser la verticalité)Je n'y crois pas, car pour sortir de la masse énorme des postulants au financement, il faut savoir se vendre et se sont toujours les mêmes qui émergent : horizontal ou vertical, le talent qui fait la différence c'est celui de savoir se vendre.Et n'allez pas vous risquer à croire que le public est moins cynique que les majors... (cf. https://www.kickstarter.com/projects/32 … tato-salad)

On a donc :

- Une institution sommitale qui joue les passe-droit (car oui, les plate-forme de crowdfunding font une sélection) et génère du bénéfice sans prendre le risque d'investir.

- Un public qui paie toujours plus en devenant maintenant investisseur (pas nécessairement de meilleur goût) et de fait développe insidieusement des exigences qu'il faut satisfaire ne serait-ce que par les petites "rétributions" systématiquement proposées.

- Un porteur de projet qui au delà de la réalisation effective dudit projet, doit toujours se débrouiller pour trouver ses financeurs et rendre compte à ces derniers.

Bref,
la boucle est bouclée
et si tu n'as pas de réseau, oublie les euros !

Non, je ne vois vraiment pas en quoi ce nouveau système de financement de la création est mieux que le précédent...
Jonathan & David
(Une réflexion élaborée à deux têtes mais dite d'une seule voix)


Edit Zeco: j'ai dégagé les parenthèses des url

Dernière modification par zeco (15-07-2014 15:09:57)


De l'air.
Changeons d'atmosphère.

Hors ligne

#2 15-07-2014 15:05:05

zeco
Team RSR
Inscription : 22-06-2011
Messages : 436

Re : The Crowd

Merci Snou pour cette reflexion.

La posture de mec en vacances qui fait un tour sur le forum avant de retourner faucher des mauvaises herbes dans le champ derrière n'est pas la meilleure pour répondre de manière la plus constructive, mais quelques pistes qui rejoignent les tiennes :

- L'outil crowfounding dans sa forme qui prend la suite de la bonne vielle souscription que les groupes lançaient à l'époque pour sortir un album me semble intéressant. Plus pratique, permet de toucher plus large que juste les gens qui venaient aux concerts ou passaient sur le site internet du groupe (pour l'époque où les sites internet existaient déjà). Par contre, j'ai l'impression que l'outil grise les groupes et leur fait perdre tout sens commun. Combien de campagne de financement d'album j'ai pu voir où pour 10€ tu as 3 titres en mp3 comme récompense et pour 25€, tu as l'album qui arrive chez toi (dernière blague en date, vu la semaine dernière: le digipack à 60€ !)
Quand  l'album sort il est en vente pour 15€. Mais bordel ! à l'époque où un groupe lançait une bonne vielle souscription papier, il te faisait payer l'album moins cher si tu participais à la production, maintenant tu paye un album le double pour avoir le droit d'aider un groupe à le produire ... quelle blague.
Et je parle pas des "contributions" qui flirtent avec la prostitution qu'on voit fleurir sur ce genre de truc.
Bref, le crowfounding c'est cool, les gens nous aiment, alors on va les faire raquer à mort pour produire un 6 titres à l'oeil.
D'un autre côté, y'a des groupes qui font ça honnêtement aussi ....

Bref, ça c'était sur le côté "dérive" vu du côté du groupe de musique qui veut financer son album pour ça.

Rapido, l'article sur les majors qui se mettent au crowdfounding, je crois que je l'avais lu ici-même, c'est une grosse arnaque, mais je comprends qu'ils aient été tentés par l'aventure ("tant qu'ils trouvent des cons pour payer ...")
Sur les plateformes qui se gavent, il y a aussi moyen de se sortir les doigts pour se passer des plateformes, les sebkha shot qui bricolent un peu du ouèb ont fait leur propre truc pour financer leur projet un peu fou de l'année de dernière de comédie musicale écrite par Zappa (pas trop le temps de rechercher le lien là). Par contre il faut s'asseoir sur le "potentiel public qui pourrait lacher des thunes" qu'amènerait les plateformes elles-mêmes.
Mais là du coup il faut voir le projet en lui même.
Pour moi un groupe qui veut autoproduire son album (c'est le premier truc auquel je pense à travers le crowfounding en fait) il faut avant tout qu'il compte sur son propre réseau, les gens qui vont filer des thunes parce qu'ils l'ont trouvé par hasard sur ulule ou kiskissbankbank, j'y crois pas trop.

Par contre, dans le cas d'un projet, "d'intérêt commun" disons, la question de l'intérêt d'une plateforme comme ça peut se poser, y'a surement des gens qui pourront mettre des thunes sans connaitre les porteurs du projet. Et là du coup, on arrive sur les dérives des plateformes qus vous pointez: la selection, le "c'est celui qui sait déjà faire de la com' qui emergera de toute façon" ...
Encore que pour la selection, il me semble qu'elle est surtout destinée à filtrer les projets pas sérieux ou "mal expliqués", la salade de patate prouve qu'il suffit de bien remplir tous les champs demandés pour pouvoir être publié sur ce genre de plateforme

Bref, je relis pas, je poste mon truc en vrac, en gros, je suis plutôt d'accord avec messieurs David & Jonathan, de mon côté, je m'insurge plutôt contre les dérives "locales" du phénomène de crowfounding, je me suis pas encore trop interrogé sur le modèle global, mais en tous cas je vois pas ça comme une révolution ou un nouveau modèle complètement incroyable.

Voilou

Hors ligne

#3 16-07-2014 17:52:29

Snou Suossiun
Team RSR
Inscription : 15-04-2014
Messages : 292

Re : The Crowd

Merci pour ton retour qui sent bon l'herbe coupée.
Il est vrai que nous n'avions même pas relevé cette absurdité de payer avant, donc soutenir pour avoir... Moins.
Tu parles des Sebkha, j'avais acheté leur dernier (je crois) album en précommande et pour le même prix, t'avais l'album Et un deuxième cd avec une plage personnalisée.
Un exemple de truc réglo.
Je suis d'accord avec toi sur le côté autoprod, mais cela a toujours existé, vraiment rien de nouveau à part une réappropriation du truc par des intermédiaires flous.
je suis aussi d’accord sur le côté grisant de la chose : ça me rappelle un appel à souscription que j'avais reçu d'un groupe qui sortait son premier album et dans le descriptif de la somme totale demandée, il y avait une ligne  " mastering au universal mastering à Los Angeles " ou un truc équivalent.
Je serais tenté de répondre : mon garçon, avez-vous vraiment le niveau et l'utilité d'une telle manœuvre ?
Pour moi, on peut maintenant faire tellement de trucs chez soi (ou chez le copain au home studio) qui sonnent bien pour rien ou 10 fois moins cher que cette demande de demander des sous pour une lubie me semble presque  indécente.
En plus, si ça se trouve, le gars du studio machin américain il va te voir venir avec ta tête de provincial franchouillard et il va te bâcler le boulot car il aura d'autres trucs plus importants à faire.
Mais je digresse.
Une histoire de cohérence avec ses ambitions, ou de se donner les moyens cohérents pour les atteindre ?


De l'air.
Changeons d'atmosphère.

Hors ligne

#4 16-07-2014 23:22:52

dj3c1t
Team RSR
Inscription : 27-08-2006
Messages : 2 007
Site Web

Re : The Crowd

Zeco a écrit :

tu paye un album le double pour avoir le droit d'aider un groupe à le produire

ça me rapelle un truc que j'ai vu y'a pas longtemps.
y'a le même genre de plan foireux avec la peinture.
tu fais des tableaux, une personne te contacte pour te dire qu'elle a sélectionné ta peinture pour être publiée dans la prochaine édition d'un bouquin de présentation des nouveaux artistes, un truc dans le genre. alors t'es tout flatté, tu suis les instructions pour participer et dans les conditions, tu réalise qu'il te faudra acheter 2 (deux !) exemplaires du bouquin en pré-commande si tu veux que ta peinture y figure. et le prix d'un exemplaire (pour le peintre, à la pré-commande), c'est genre une centaine d'euros ^^ et le machin est ensuite vendu à peu près à moitié prix au public, quand il est publié.

là, dans le trip :

Jonathan & David a écrit :

opération investissement minimal, rendement maximal

c'est pas mal aussi ^^

et les heu... prestataires de crowdfunding sont aussi plein d'imagination.

mais le crowdfunding, c'est quand même une façon de financer des projets AVANT de les réaliser. Je sais pas si le crowdfunding est le meilleur moyen de faire ça (c'est une sorte de déclinaison du mécénat, quelque part). Mais le truc qui m'ennuie le plus avec le financement APRES la réalisation, c'est que ça implique en générale des rentrées de thunes complètement déconnectées de cette realisation. tant qu'un machin a du succès, y'a des thunes qui rentrent. et c'est bien connu : les thunes rentrent à bloc (et de façon complètement disproportionnée) pour une poignée de vedettes, et rentrent pratiquement pas du tout pour tous les autres.

si vous voulez
trouver des thunes avant, ça revient à financer un truc
trouver des thunes après, c'est en général plutôt pour une rémunération

j'ai tendance, en tout cas pour la zic, à trouver qu'un financement va mieux qu'une rémunération. non pas que ce soit plus sûr, ou plus pratique, mais parce que ça me semble plus juste. pour la musique. c'est bien sûr une opinion personnelle.

enfin c'est pour ça que le crowdfunding me semble intéressant.
après ben c'est comme la musique libre : quand c'est Jamendo par exemple qui s'y met (ou la SACEM ^^) c'est la cata complet.


dead ?

Hors ligne

#5 17-07-2014 16:03:08

Snou Suossiun
Team RSR
Inscription : 15-04-2014
Messages : 292

Re : The Crowd

En gros, on est d'accord.
Ce qui nous chagrine, c'est
- le dévoiement du concept d'auto-financement et sa réappropriation par ceux qui sont juste intéressés par le fric qu'ils peuvent en tirer
- la démesure que ça prend et la disproportion des demandes ds porteurs de projets
pour expliquer ce 2ème trait, je parlerais de raison (soyons réalistes, même pour exiger l'impossible ! ) ainsi que d'éducation sur l'ensemble des possibles et des chemins de traverses également empruntables.

Dj3c1t a écrit :

ça me rapelle un truc que j'ai vu y'a pas longtemps.
y'a le même genre de plan foireux avec la peinture.
tu fais des tableaux, une personne te contacte pour te dire qu'elle a sélectionné ta peinture pour être publiée dans la prochaine édition d'un bouquin de présentation des nouveaux artistes, un truc dans le genre. alors t'es tout flatté, tu suis les instructions pour participer et dans les conditions, tu réalise qu'il te faudra acheter 2 (deux !) exemplaires du bouquin en pré-commande si tu veux que ta peinture y figure. et le prix d'un exemplaire (pour le peintre, à la pré-commande), c'est genre une centaine d'euros ^^ et le machin est ensuite vendu à peu près à moitié prix au public, quand il est publié.

Vous connaissez Emergenza ?
C'est un tremplin musical un peu du même genre.
Je ne sais plus si l'inscription est gratuite mais bon, tu t'inscris.
Là, on te dit de vendre des places à tes amis pour les faire venir ('est assez cher je crois)
la victoire est à l'applaudimètre
Et tu passes au tour suivant où c'est rebelotte.
En gros, tu es leur vrp et plus tu vends de places, plus tu gagnes.
Je ne vais pas mentir mais il me semble qu'ils vont même jusqu'à téléphoner pour qu'on s'inscrive.
Des plans foireux, hélas, il en court les rues.


De l'air.
Changeons d'atmosphère.

Hors ligne

#6 28-07-2014 21:41:54

yza
Membre
Inscription : 23-02-2008
Messages : 84

Re : The Crowd

Hello,

Je vous rejoins sur cette analyse du crowdfunding et ses dérives d'ailleurs ça me rappelle un article de scilex

http://scinfolex.com/2014/01/10/crowdfu … e-a-gogos/

Il y relève les dérives que vous avez évoquées mais en préambule il avance l'idée que seules les oeuvres libres auraient la légitimité pour être promues par ces plateformes. Les autres se permettant de bouffer à de multiples rateliers... enfin les plus gros en terme d'audimat bien sûr.

En plus toutes les plateformes ne se valent pas certaines sont plus éthiques que d'autres. Comme pour la musique libre ^^

De mémoire http://www.babeldoor.com/
est une des plus éthique (à ma connaissance).

C'est de toute façon symptomatique de notre société de conso : quelque soit le domaine, se sont les intermédiaires  qui s'en mettent plein les fouilles.

Hors ligne

#7 29-07-2014 11:52:11

Snou Suossiun
Team RSR
Inscription : 15-04-2014
Messages : 292

Re : The Crowd

Merci pour cet excellent article.
C'est décidément une mine d'or que ce scinfolex.com.


De l'air.
Changeons d'atmosphère.

Hors ligne

#8 29-07-2014 14:35:45

yza
Membre
Inscription : 23-02-2008
Messages : 84

Re : The Crowd

Personnellement,i je trouve que c'est la meilleure source sur le sujet de la Propriété Intellectuelle en général. J'ai cessé de bookmarker... je le faisais quasiment sur chaque article ^^

Pour rire ... et pour pleurer, il y  a aussi copyright madness, la chronique hebdomadaire auquel Maurel participe.
Elle est désormais sur Numérama :
http://www.numerama.com/magazine/tag/copyright-madness

Hors ligne

#9 05-12-2014 12:49:05

zeco
Team RSR
Inscription : 22-06-2011
Messages : 436

Re : The Crowd

Hop la,

J'ai filé 15€ en crowdfounding y'a pas longtemps pour un projet dont le financement n'a pas abouti.
Précisément j'ai filé 15,83€ vu que la plateforme en question, mymajorcompany applique des frais de gestion en fonction du montant investi, bon ... pourquoi pas ... de toute façon toutes les plateformes choppent un pourcentage de dons investis donc qu'ils en choppent aussi sous forme de frais de gestion, pourquoi pas.
Le projet n'abouti pas, ils voulaient 15.000€ (pour un projet musical) c'était clairement sur-dimensionné par rapport à leur réseau manifestement, donc je reçois un petit mail de mmc pour me dire que ça n'a pas abouti et que je peux demander mon remboursement.
Premier énervement, ils me remboursent pas direct, il faut que je cherche un moment, que j'aille rentrer un rib à la main, que je vienne recopier un code de confirmation, gnagnagna pour pouvoir me faire rembourser (bon, je rale un peu gratuitement, mais c'est quand même vachement plus simple de raquer que de récupérer les sous sur mmc).
Et le virement arrive ... surprise (bon, j'aurais du m'en douter, je suis un éternel naïf) vous l'avez vu venir les frais de gestion ne sont pas remboursés.
C'est bien entendu marqué noir sur blanc dans les conditions générales qu'on ne lit jamais, mais ça fait quand même mal au cul de voir à quel point ils ne se font pas chier. Ils font de la marge sur les projets qui marchent en récupérant un pourcentage de ce qui est investi, OK, normal, mais ils s'assurent aussi de n'avoir aucun frais sur tous les projets qui foirent en appliquant des frais de gestion (quand bien même, y'a un coup réel de transaction, il n'atteint probablement pas le 0,83€ pour 15€ ou alors il faut qu'ils retournent voir leur banquier).

Bref,

voilà,

Au delà de mes griefs évoqués plus haut sur le crowdfounding, je suis une fois de plus refroidi ...

Hors ligne

#10 06-12-2014 20:29:00

Snou Suossiun
Team RSR
Inscription : 15-04-2014
Messages : 292

Re : The Crowd

sans compter tous les 15 € qui se perdent de gens qui zappent de demander le remboursement..


De l'air.
Changeons d'atmosphère.

Hors ligne

#11 12-01-2015 22:09:25

zeco
Team RSR
Inscription : 22-06-2011
Messages : 436

Re : The Crowd

hop là, à l'occasion de la lecture de la dernière niouzletteur de ces geeks de l'AMMD, j'apprends qu'ils ont délaissé leur propre système de crowdfounding (qui avait comme inconvénient de recueillir les sous avec paypal, donc de laisser des commissions à paypal) pour passer par une nouvelle (ou relativement nouvelle) plateforme helloasso : http://helloasso.com/

La plateforme n'applique pas de frais, de pourcentage pour les levées de fond des associations, j'ai lu rapidement leur faq, voilà ce qu'ils disent sur leur modèle économique :

HelloAsso a écrit :

HelloAsso offre aux associations une solution complète de collecte 100% gratuite. Il n'y pas de frais d'inscription et aucune commission n'est prise sur les transactions réalisées pour votre organisme.

Nous avons choisi un modèle économique transparent. Nos sources de revenus sont les suivantes :

- Pourboires volontaires des internautes : lors de leurs dons, adhésions ou inscriptions à un évènement, les internautes peuvent laisser quelques euros supplémentaires pour HelloAsso

- Frais de régie publicitaire : pour la fonctionnalité des "dons-minutes" HelloAsso reverse 70% au des revenus générés par les vidéos publicitaires visionnées aux associations.  Les 30% restants sont conservés  afin de contribuer au maintien du site. Les sommes indiquées lors du visionnage ont déjà pris en compte cette commission

Le don minute étant :

HelloAsso a écrit :

Le don-minute, c’est un don qui est généré par un internaute lorsqu’il visionne gratuitement une vidéo publicitaire de quelques secondes depuis la page de l’association soutenue. Le montant des dons-minute varie entre 1 ct et 5 cts, il peut être supérieur lors d’opérations spéciales.

Voilà voilà, un truc à suivre donc, pour une levée de fond dans le cadre d'une asso pour éviter les ullule & autre mmc, kisskissbb

Hors ligne

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB 1.5.3