Forum

Se sentir libre de partager....

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 08-02-2009 18:18:02

Collegue
Team RSR
Lieu : MARSEILLE
Inscription : 01-01-1970
Messages : 4 774
Site Web

L'archipel

l'Archipel

Archipel.jpg

People Ignore who i Am
under a Creative Commons licence BY-NC-ND 2.5
un artiste Revolution Sound Records

BANSRS250x68.jpg

Tracklist :

01. L'archipel

02. Tristan

03. Isle Derniere

04. Alboran

05. Kerguelen

06. La Désirade

07. Ekarma

08. Terre de feu

09. Nicobar

10. Lofoten

11. Heard

12. Ventotene (feat. Lsotis)

Tous les fichiers sont téléchargeables dans divers formats ici ou la et l'album entier en mp3 128 kbps aussi.

Et aussi, pour se faire un vrai CD :
la couverture recto-verso
l'étiquette CD
le texte de l'Archipel dit par Laurent d'OTIS sur "Ventotene"


Voilà...tout y est, et également sur Dogmazic et bien sûr ici même.

Je me suis bien amusé, j'ai voyagé avec ces morceaux pendant 3 ans...
J'ai fait le tour du monde. J'espère que cela ne reste pas une navigation solitaire.

Bonne écoute !!!


Il m'est odieux de suivre autant que de guider. (Nietzsche)
The lady in the radiator - ERMC

Hors ligne

#2 08-02-2009 21:37:41

Rimbaudelaire
Membre
Lieu : Aix-en-Provence
Inscription : 05-02-2007
Messages : 300
Site Web

Re : L'archipel

Mon ami tu es un génie.  :top:


J'ai la mémoire infaillible et c'est là ma faille...

Hors ligne

#3 08-02-2009 22:04:06

pia
Team RSR
Lieu : Bétheny (51)
Inscription : 14-08-2007
Messages : 596
Site Web

Re : L'archipel

oui, je sais, mais peu de gens le savent :f)


People ignore who i am (PIA) :
"…I am a poor lonesome pianiste…”
http://peopleignorewhoiam.free.fr

Hors ligne

#4 09-02-2009 23:56:21

lsotis
rsr team
Inscription : 03-12-2006
Messages : 862
Site Web

Re : L'archipel

Le gars à qui je pense m'a répondu qu'il va se pencher sur l'archipel... pour peu qu'il soit inspiré et surtout s'il a le temps.

Hors ligne

#5 10-02-2009 19:55:26

Atomic cat
Team RSR
Lieu : juvignac
Inscription : 01-01-1970
Messages : 1 237
Site Web

Re : L'archipel

Un tres bel album, tout de couleurs et de poesie musicale !! Un vrai voyage sonore!!

:top:

Hors ligne

#6 12-02-2009 21:51:42

pia
Team RSR
Lieu : Bétheny (51)
Inscription : 14-08-2007
Messages : 596
Site Web

Re : L'archipel

merci ! merci à tous !


People ignore who i am (PIA) :
"…I am a poor lonesome pianiste…”
http://peopleignorewhoiam.free.fr

Hors ligne

#7 17-02-2009 02:28:53

Spleen
Membre
Inscription : 28-03-2006
Messages : 149
Site Web

Re : L'archipel

Je me bloque un moment dans la semaine pour écouter ça a tête reposer wink
mais je peu deja te dire que le peu que j'ai ecouter pour l'instant invite
sérieusement au voyage ....


"Avec une valise une guitare , c'est comme ça qu'un musicien pars" / M.Le Forestier
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
http://www.spleen-musical.com

Hors ligne

#8 27-02-2009 09:12:06

odinho
Membre
Lieu : Nimes
Inscription : 29-09-2005
Messages : 238
Site Web

Re : L'archipel

j'ai pas pu encore TOUT écouter mais les quelques morceaux que j'ai pu saisir au vol m'ont bien plu...
sacré boulot que tu as fait là...
Félicitations , en espérant que tu continues à nous faire partager tes voyages intérieurs comme tu l'as fait pour ceux ci.


Sample Music for Simple Fun

Hors ligne

#9 25-03-2009 21:44:32

lsotis
rsr team
Inscription : 03-12-2006
Messages : 862
Site Web

Re : L'archipel

Ben je sais pas trop comment présenter tout ça tout bien comme il faut car il le mérite. J'ai le fichier, si quelqu'un a une meilleure idée...
Il m'avait dit qu'il le ferai et a pris son temps car il voulait bien faire. Piednez m'a donc envoyé sa chronique sur l'album de Pia, je la copie donc ici :

CHRONIQUE : PEOPLE IGNORE WHO I AM – L’ACHIPEL

Aux confluents du lounge, de l’ambiant et du rock psychédélique des années 60-70, se trouve un artiste français atypique et éclectique, un homme orchestre « all in one » opérant seul depuis 20 ans dans son home studio, au milieu de ses synthés et autres ordinateurs et, depuis peu, une guitare folk. Difficile dans ces conditions de se faire un nom, il a donc choisi ce pseudo de People Ignore Who i Am, rappelant sa condition d’ermite sonore égocentrique, comme il se définit lui-même, divaguant au gré des lames de fond de sa propre culture musicale, mais dans l’ignorance de tous, du moins jusqu’alors.
Oui mais voilà, la musique de demain est LIBRE, du moins elle tend à le devenir. Et les expressions diverses et (parfois a)variées peuvent enfin s’exprimer aux oreilles du monde, -de plus en plus volatiles avec l’avènement de l’internet-  sans que des producteurs et autres distributeurs de renom  ne puissent y faire quoi que ce soit. L’’expression de « tous » devient possible, sans que le formatage et la sélection n’éliminent les sensibilités diverses pour coller aux désirs pré-mâchés d’organes auditifs ayant, au fil des ans, (aidé en ça par les FM et autres majors),  perdu le sens même des vibrations acoustiques véritables, sincères et sources d’émotion pure…
Ainsi People Ignore who i Am (P.I.A), livre à nos esgourdes son tout dernier opus “L’archipel” sur un schéma labyrinthique  oscillant entre des genres musicaux à la fois divers et complémentaires, un « milk-shake »  que bien des musiciens ont osés, que de rares artistes ont transcendés.

Le rapprochement le plus symptomatique semble être Peter Gabriel, l’une des influences majeures de P.I.A. … A ce jeu là, l’archange s’impose en maître incontesté. Pourtant P.I.A. tient aisément  la comparaison.
Aux sonorités électroniques suffisamment bien léchées pour ne jamais sonner creux (assez rare pour être souligné), P.I.A. adapte des riffs de guitares que ne renierai pas David Gilmour, (et pourtant les guitares lead ne sont que samples et autres guitares virtuelles… !) des variations rythmiques faisant sonner, tantôt rock, tantôt somatique, tantôt tribal, … des lignes de piano jazzy… en passant par une multitude de genres musicaux, et ce à l’intérieur d’une même plage.  Et c’est surement  de là que vient la substance profonde de l’œuvre de notre artiste injustement ignoré jusqu’alors… 
Venons-en à l’album en lui-même.

L’exploration est incessante. La construction oublie le schéma classique de la musique contemporaine s’appuyant sur une temporalité et un espace évolutifs, plus en rapport avec le déroulement d’une vie en elle-même, définie, par essence, par l’espace et le temps.
L’ouverture sur le titre éponyme de l’album rappelle un peu les ambiances  de Deep Forest auxquelles s’ajoutent une succession fluide de thèmes ayant pour dénominateur commun l’atmosphère qui s’en dégage.  Les guitares cristallines « Floydiennes », la basse funky, le piano jazzy… L’accroche évoque clairement l’éveil des sens, la chlorophylle, la rosée du petit matin printanier en région forestière… 

Changement de décor pour le Tristan livré en pâture à nos oreilles sur la seconde plage de l’album. Une rythmique entre reggae et musique cubaine,  qui n’est pas sans rappeler Manu Chao dans ses débuts en solo.  Le climat se fait plus désertique et chaud. 

Isle dernière, tempo plus rapide, sonorités plus électroniques, les basse et batteries rappelant les BO d’Eric Serra. Les orgues et guitares, eux, sonnent encore et toujours comme ceux du tandem Gilmour/Wright,   pas étonnant de voir pointer Pink Floyd dans les influences majeures de l’artiste.

Le climat d’Alboran, onirique à souhait, nous mène aux nocturnes du bord de mer, peut être en Bretagne, les flots, scintillants du reflet des étoiles et balayés par les lueurs d’un phare aux lointains. Le rêve, par une transition quasi-imperceptible, vire progressivement au cauchemar de Kerguelen. Le ciel s’est obscurcit, le reflet des étoiles s’est estompé, le phare est loin, le bord de mer aussi… Le courant nous entraîne, l’auditeur n’est alors plus spectateur omniscient, émerveillé par les  décors de l’auteur. Il est devenu, avec ce titre, l’acteur principal dérivant, cherchant son souffle aux milieux des eaux glacées… Un tour de force de la part de PIA que d’englober  l’auditeur, dans son scénario.

La desirade nous sort de la torpeur, avec des tempos et sonorités dynamiques rappelant le « Barry Williams Show » de Peter Gabriel, autre monument d’inspirations profondes dont s’est nourri  l’artiste.
Vous connaissez cette sensation de respirer à nouveau, au réveil,  sortant d’un rêve haletant, voir suffoquant… C’est un peu le ressentiment à l’écoute de ce morceau.

Ekarma. Un titre tenant dans ses contre-temps systématiques. La mélodie fera sans doute penser à Supertramp et au rock progressif 80/90’s d’un autre artiste libre, Derek. Un morceau « respiration » peut être moins intéressant.

S’en suit Terre de feu. L’intro met (enfin) la guitare sèche en avant, pour lancer un blues à tendances jazzy, se développant dans la longueur. La mélodie aurait d’ailleurs pu être extraite des bandes démos du Pink Floyd des années 90. Petit bémol en ce qui concerne les lead guitars … Ici la technicité semble tellement maitrisée, qu’elle perd le naturel magnifiquement recréé par les machines de P.I.A. jusqu'à présent. 

Nicobar, au rythme effréné et labyrinthique, un « On the run » remis au goût du jour et transporté au en une civilisation, un climat tout autre. Ce titre nous replace dans le voyage à proprement parlé. Peut être même que l’on réalise à quel point les deux derniers titres ont été quelques errances, bien lointaines de ce que proposait le début de l’album dont on retrouve l’essence même dès que commence celui-ci.

Lofoten. Cette guitare à la reverb’ très lointaine et la douceur de la mélodie rappelle les sonorités de l’endormissement. Les thèmes s’enchainent, rythmés par une sorte de gong intermittent. La progression est lente très lente, et pourtant le voyage semble s’accélérer. L’impression est étrange, la perte des repères nous désoriente… L’artiste nous a complètement pris… Ensorcellement ? Envoutement ?  Peut-être qui sait…

Heard débute au piano, comme une ballade de Coldplay, on entendrait presque la voix de Chris Martin au début de chaque nouvelle phrase musicale. Des repères il n’y en a plus.  Nous sommes en plein cœur de l’immensément grand, un  vide spatio-temporel, un univers extra-atmosphérique…  L’étirement en longueur laisse apparaître à chaque instant de nouveaux sons à percevoir dans le champ stéréo. Peut être est-ce tout de même un petit peu trop… Ca se discute.

Ventotene s’écarte diamétralement de l’ambiance posée par l’ensemble Lofoten/Heard. Retour en milieu tellurique et connu. Ce morceau, d’évidente inspiration Floydienne (album Animals) sur son début, est plus rock dans sa conception, avant de sombrer à nouveau dans les méandres labyrinthiques.  Ce que le compositeur n’a pas encore dit, c’est qu’il sait aussi écrire… Arrivé depuis peu dans le collectif RSR, il propose aux membres de poser leur voix en déclamant un texte. Laurent Sartore (du groupe rock Otis) répond à l’appel. L’effet est assez intéressant, qui fait penser par moment au dernier album de Noir désir, de par le timbre de voix, le texte en allitérations permanentes.  A d’autres moments, on retrouve le phrasé (et c’est encore plus étonnant)  d’MC Solaar. On n’aurait pas imaginé « la voix » d’Otis, posée ainsi et sur un tel style musical… Preuve s’il en fallait encore que les collaborations, que le Libre, permet et encourage, des initiatives intéressantes et enrichissantes pour tous.

On peut lire ça est là sur le web, des louanges au sujet de la poésie musicale tout en couleurs, invitant au voyage que nous propose cet artiste de la Marne.  Il suffit de poser une oreille neuve sur « l’Archipel » pour se délecter de tant de finesse mélodique.

Un album effervescent donc, qui semble pouvoir soigner tout les maux, rien que par la richesse du voyage en introspection que nous propose de faire son auteur. 
P.I.A distille son voyage par voies sensitives, le fluide pénétrant l’oreille,  gagnant vite le réseau veineux et musculaire jusqu’à faire frissonner les chaires.
Mais il ne livre pas les clés, (l’atout du tout instrumental), tout un chacun fait alors sa propre expérience au fil des rêveries proposées par l’artiste qui devient par la même un artisan du son et des émotions. N’est-ce pas là la vraie richesse de l’art musical ???

Yôme, mars 2009

Hors ligne

#10 25-03-2009 22:52:50

pia
Team RSR
Lieu : Bétheny (51)
Inscription : 14-08-2007
Messages : 596
Site Web

Re : L'archipel

pffffffff sais plus quoi dire, moi...whaou

qu'est-ce qu'il écrit bien ton copain !!! :cry2:


People ignore who i am (PIA) :
"…I am a poor lonesome pianiste…”
http://peopleignorewhoiam.free.fr

Hors ligne

#11 26-03-2009 00:33:38

lsotis
rsr team
Inscription : 03-12-2006
Messages : 862
Site Web

Re : L'archipel

hé hé. Il est très fort dans ce genre d'exercice mais je trouve qu'en ce qui te concerne il a été plutôt très inspiré et comme je le connais, il ne l'aurai pas fait s'il n'avait pas été touché.
Tout ça pour dire quand même, au bout du bout : Un grand bravo à toi.
...Et encore merci à Guillaume. Je sais que même s'il le fait discrètement, il vient régulièrement voir ce qui se passe ici.

Hors ligne

#12 26-03-2009 10:02:13

Rimbaudelaire
Membre
Lieu : Aix-en-Provence
Inscription : 05-02-2007
Messages : 300
Site Web

Re : L'archipel

Et ben !!! y'a d'quoi devenir éreutophobe mon ami pia !

Très belle chronique, chapeau Piednez !!!! :top:


J'ai la mémoire infaillible et c'est là ma faille...

Hors ligne

#13 28-03-2009 09:08:50

pia
Team RSR
Lieu : Bétheny (51)
Inscription : 14-08-2007
Messages : 596
Site Web

Re : L'archipel

mouais... connaissais pas le mot, mais c'est ça...tout juste.


People ignore who i am (PIA) :
"…I am a poor lonesome pianiste…”
http://peopleignorewhoiam.free.fr

Hors ligne

#14 29-03-2009 15:46:14

piednez
Membre
Lieu : caen
Inscription : 23-11-2007
Messages : 15
Site Web

Re : L'archipel

éreutophobe...
connaissais pas ce mot (d'ailleurs mon firefox me le souligne), suis allé voir dans la Larousse hein... Alors c'est marrant, je met du coup un mot sur un mal dont j'ai souffert durant mon adolescence... Les camarades de classe disaient de moi "Il tape encore son phare"... et dessinaient des phares pleines pages sur des feuilles A4 qu'ils montraient allègrement à la classe quand je me trouvais obligé de parler devant eux... Ce qui avait le don d'empirer le phénomène bien sùr !!
Merci Rimbaudelaire, je me coucherai plus intelligent ce soir...

Et bien je réponds à PIA : pas de quoi, ce fut un plaisir que d'exprimer mon ressentiment à l'écoute de cet album. Depuis la fermeture du jamzine et l'arrêt de mon émission, je ressens parfois le manque. J'adore me poser des questions sur l'élaboration d'une musique. Discuter avec l'artiste et faire profiter autrui de ce que j'ai appris... si seulement je pouvais trouver un vrai job en radio... je m'éclaterai surement plus que dans mon taf actuel.

Ce fut long. J'ai beaucoup écouté, et j'avoue suis revenu plusieurs fois sur le contenu. D'ailleurs je m'aperçois qu'une ou deux petites choses ne sont pas forcement bien exprimées... Et le collage ici n'a pas gardé le formatage.. dommage de perdre les gras et italiques...

Donc belle continuation à toi !!! J'attends la suite tout en me penchant sur tes autres albums...

Effectivement je passe discrètement de temps en temps voir ce qui se passe ici.
Merci Laurent pour la publication de la chronique...

Bye à tous.


Veuillez laisser l'Etat dans les WC où vous l'avez trouvé en entrant... (HFT)
http://www.dogmazic.net/Pied_dnez
http://www.dogmazic.net/Missancha

Hors ligne

#15 29-03-2009 21:39:38

lsotis
rsr team
Inscription : 03-12-2006
Messages : 862
Site Web

Re : L'archipel

Ben ouaip... dsl pour la perte de formatage mais... tu connais mes qualités informatiques, yôme et du coup, je ne désespère pas que l'on puisse en faire quelque chose de mieux d'ici peu.
Par contre, arrête de faire ton timide et manifeste toi plus souvent, je suis sûr que ça fera plaisir à pas mal ici wink

Hors ligne

#16 29-03-2009 22:37:47

Rimbaudelaire
Membre
Lieu : Aix-en-Provence
Inscription : 05-02-2007
Messages : 300
Site Web

Re : L'archipel

lsotis a écrit :

Ben ouaip... dsl pour la perte de formatage mais... tu connais mes qualités informatiques, yôme et du coup, je ne désespère pas que l'on puisse en faire quelque chose de mieux d'ici peu.
Par contre, arrête de faire ton timide et manifeste toi plus souvent, je suis sûr que ça fera plaisir à pas mal ici wink

:+1:


J'ai la mémoire infaillible et c'est là ma faille...

Hors ligne

#17 31-03-2009 00:17:30

princesse déchue
Membre
Inscription : 31-03-2009
Messages : 8

Re : L'archipel

Et pourquoi que moi je ne peux pas les écouter ces chansons heiiiiiiiin ? sous entendez-vous que parce que je suis au fin fond de l'Est je n'ai pas le droit à de la bonne musique (ah si si j'oubliais la technohouse et David Vendetta qui passent en boucle à fond les ballons dans le grand magasin juste en face ! on est pas aidé!)

Hors ligne

#18 31-03-2009 00:27:55

Collegue
Team RSR
Lieu : MARSEILLE
Inscription : 01-01-1970
Messages : 4 774
Site Web

Re : L'archipel

si tu peux ecouter l' ensemble des titres ici
les titres chroniqués par guillaume se trouvent en fin....

tu connais mes qualités informatiques, yôme et du coup, je ne désespère pas que l'on puisse en faire quelque chose de mieux d'ici peu.

ça arrive wink


Il m'est odieux de suivre autant que de guider. (Nietzsche)
The lady in the radiator - ERMC

Hors ligne

#19 01-04-2009 20:49:04

Collegue
Team RSR
Lieu : MARSEILLE
Inscription : 01-01-1970
Messages : 4 774
Site Web

Re : L'archipel

chose promise.... wink


Il m'est odieux de suivre autant que de guider. (Nietzsche)
The lady in the radiator - ERMC

Hors ligne

#20 01-04-2009 20:59:22

lsotis
rsr team
Inscription : 03-12-2006
Messages : 862
Site Web

Re : L'archipel

t'es trop fort, tu le sais ça !!! j'en informe l'auteur de ce pas, même si je sais qu'il est régulièrement présent... à sa façon wink

Hors ligne

#21 13-04-2009 22:44:19

princesse déchue
Membre
Inscription : 31-03-2009
Messages : 8

Re : L'archipel

ouiiiiii j'ai le chef d'oeuvre entre mes mains, ca va tourner en russie je vous le dis moi !!!

Hors ligne

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB 1.5.3