Forum

Se sentir libre de partager....

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 16-05-2014 09:06:14

Collegue
Team RSR
Lieu : MARSEILLE
Inscription : 01-01-1970
Messages : 4 774
Site Web

Le ministère de la Culture et de la Communication +CC= ?

Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication, conduit une politique culturelle novatrice, volontariste et ancrée dans l'ère des usages numériques autour des données et contenus culturels.
Dans ce cadre, le ministère de la Culture et de la Communication modifie les conditions générales de réutilisation de ses sites Internet culture.fr et culturecommunication.gouv.fr en plaçant ses données et contenus sous licences ouvertes (licences Creative Commons* et licence Etalab) conformément aux recommandations du rapport « ouverture et partage des données publiques culturelles » et à la politique gouvernementale en faveur des données ouvertes** et du gouvernement ouvert.***


Le ministère de la Culture et de la Communication a réalisé en partenariat avec Creative Commons France une vidéo pédagogique permettant de comprendre le fonctionnement de cette typologie de licences ouvertes.
En favorisant une plus grande lisibilité des conditions de réutilisation de ses données et de ses contenus, le Ministère permet au plus grand nombre, notamment aux jeunes, aux entrepreneurs et aux créateurs, de s'approprier légalement une matière première de grande valeur et source d'innovation tout en garantissant le rayonnement de la richesse du patrimoine culturel français sur Internet. Ainsi, du 15 au 28 mai 2014, les résidents de l’espace de travail partagé « Silicon Valois » pourront, les premiers, se saisir de ces ressources culturelles numériques pour imaginer et créer des services culturels innovants à forte valeur ajoutée.


Cet engagement en faveur des licences ouvertes s’inscrit dans la continuité de l’Automne numérique lancé en octobre 2013 par la Ministre de la Culture et de la Communication, une série de grands rendez-vous, d’échanges et de moments de pratiques artistiques qui ont permis à tous de découvrir de manière concrète les enjeux croisés du numérique et de l’éducation artistique et culturelle.
* Creative Commons est une organisation à but non lucratif qui a pour dessein de faciliter la diffusion et le partage des œuvres et des données tout en accompagnant les nouvelles pratiques de création à l’ère numérique. L'organisation affiliée à Creative Commons est le centre d'études et de recherches de sciences administratives et politiques du CNRS/Université Paris II.

http://creativecommons.fr



** Open data
*** Open government



Plus d’informations :

Mentions légales : http://www.culture.fr/Mentions-legales

Vidéo licences Creative Commons : http://dai.ly/x1tg4gv

Les licences et outils Creative Commons : http://creativecommons.fr/licences/les-6-licences/


Communiqué de presse : http://www.culturecommunication.gouv.fr … -numerique

Programme : http://www.culturecommunication.gouv.fr … it-creatif
Inscriptions sur cblog.culture.fr

Dossier de presse « Automne numérique » : http://www.culturecommunication.gouv.fr … -numerique

Rapport « Ouverture et partage des données publiques culturelles, pour une (r)évolution numérique dans le secteur culturel » : http://www.culturecommunication.gouv.fr … ulturelles

Publié le 14/05/2014
source: http://www.culturecommunication.gouv.fr … s-ouvertes

Et une petite video explicative des licences:

Flash required


http://www.dailymotion.com/video/x1tg4g … ons_webcam


Il m'est odieux de suivre autant que de guider. (Nietzsche)
The lady in the radiator - ERMC

Hors ligne

#2 16-05-2014 09:10:36

Collegue
Team RSR
Lieu : MARSEILLE
Inscription : 01-01-1970
Messages : 4 774
Site Web

Re : Le ministère de la Culture et de la Communication +CC= ?

L' analyse de numerama:

Le ministère de la culture se tourne (un peu) vers les Creative Commons

Le ministère de la culture a entrouvert la porte aux Creative Commons, en ajoutant une licence dans ses mentions légales. Cependant, celle-ci est loin de couvrir tous les contenus publiés par la rue de Valois sur son site web. Certains le sont, d'autres pas.




Mieux vaut tard que jamais ! Alors que le gouvernement américain a embrassé les licences Creative Commons voilà pratiquement six ans, les pouvoirs publics français commencent enfin à se convertir aux principes des licences libres. Cette petite révolution reste très limitée malgré tout, car seul le ministère de la culture et de la communication s'est inscrit dans cette démarche... avec retenue.

Comme le signale ActuaLitté, les mentions légales du site principal ont été mises à jour pour prendre en compte la licence CC-BY-SA 3.0 FR, qui impose à chaque utilisateur de créditer le contenu (titre, nom de l'auteur, lien vers la source) et de le partager dans les mêmes conditions (c'est-à-dire avec la même licence, notamment si un travail de remix est effectué).

Dans son communiqué, la Rue de Valois s'est félicitée de la "politique culturelle novatrice" menée par Aurélie Filippetti, décrite comme "volontariste" et "ancrée dans l'ère des usages numériques". Cependant, une lecture plus attentive des mentions légales montre que si des données et des contenus sous effectivement encadrés par des licences ouvertes, des exceptions notables demeurent.

Si les textes ne posent aucun problème, tout comme les métadonnées et les autres données publique (statistiques, économiques, etc.), les images et hyperimages peuvent être encadrées par des droits de propriété intellectuelle de tiers. Tout dépend en fait des mentions qui accompagnent chaque photographie, capture d'écran et illustration.

En revanche, les contenus multimédias sont strictement exclus de la nouvelle politique du ministère de la culture. Ceux-ci demeurent "la propriété exclusive du ministère de la culture et de la communication". Tout usage qui n'a pas reçu le feu vert préalable de l'administration "est strictement interdit et constitue un délit de contrefaçon au sens du code de la propriété intellectuelle".

Si le pas du ministère de la culture et de la communication en direction des licences Creative Commons est un petit pas timide, c'est un pas quand même. Les mentions légales verrouillent encore de nombreux contenus, mais certains peuvent d'ores et déjà être reproduits en toute légalité, pourvu que la licence soit respectée. Cela n'a d'ailleurs pas échappé, à Rémi Mathis, président de Wikimédia France.

Reste désormais à savoir si ce choix préfigure un mouvement plus large au sein des ministères et des administrations, voire au niveau de l’Élysée, ou s'il demeurera une initiative isolée.

source:http://www.numerama.com/magazine/29381-le-ministere-de-la-culture-se-tourne-un-peu-vers-les-creative-commons.html


(le surlignage est de nous)


Il m'est odieux de suivre autant que de guider. (Nietzsche)
The lady in the radiator - ERMC

Hors ligne

#3 16-05-2014 13:39:56

Snou Suossiun
Team RSR
Inscription : 15-04-2014
Messages : 292

Re : Le ministère de la Culture et de la Communication +CC= ?

Quel dommage...
Encore raté ou juste trop de timidité ?
Un article que j'avais lu à ce sujet parlait du rapport qui avait amené à cette décision e prônait notamment :

le rapport plaide pour une libération progressive, la formation d’écosystème d’innovation et de création autour avec des contrats de licence particuliers.

Dans un domaine proche, La BnF a libéré en début d'année l’ensemble de ses données bibliographiques, soit plus de 12 millions de références.
Gageons que ce n'est qu'un début ?
Il y a pour moi tout un travail de pédagogie et d'accompagnement à faire conjointement à cette libération.
(lien vers l'article : Ouverture des données et des contenus culturels, le défi à venir des établissements culturels)


De l'air.
Changeons d'atmosphère.

Hors ligne

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB 1.5.3