Edito

Comme passe le temps

par Snou Suossiun

Le présent se précipite
Vers l'avant.
Vorace, il cannibalise
Ce qui l'a pourtant constitué.
Le passé usé, dépensé,
Est abandonné,
Puis oublié.
Commode manière
Pour se sentir innovant,
Dans le vent.
Il croit rester dans la course en ne se retournant pas.
Pourtant l'image d'hier
Qui se dessine
Dans son rétroviseur
N'est que le reflet
De ce qui le constitue
Aujourd'hui
Par rapport à lui-même demain.
Le présent est bête car il n'apprend pas.
Il ne se perçoit pas
Dans sa totalité
et continue de poursuivre une chimère
A peine vécue,
Qui se retrouve à son tour
Bien vite dépassée.
Il rabâche en croyant créer.
Puisse-t-il un jour comprendre
Que maintenant n'a qu'un temps.

En images